REVAMED

Résumé

Revamed vise le développement de deux dispositifs médicaux innovants pour la régénération des tissus mous : deux  meshes tricotées, dégradables ou semi-dégradables fonctionnalisés, pour le traitement ou la prévention des déhiscences de la paroi abdominale et une collerettenon tisséefonctionnalisée pour le traitement des tissus péridentaires défectueux. Outre le développement de ces dispositifs médicaux, REVAMED vise aussi le développement d’outils performants d’évaluation quantitative de la régénération tissulaire (sécurité et performance) induite par ces dispositifs médicaux. En effet, des normes internationales (International Standard Organisation,  ASTM…), appuyées sur de solides données antérieures de la littérature, ne recommandent à ce jour qu’une évaluation semi-quantitative de la réponse tissulaire aux biomatériaux et dispositifs médicaux.

Les travaux porteront sur (1) Le développement  d’une mesh résorbable comme renfort temporaire de la ligne de suture de la paroi abdominale (2) Le développement d’une mesh biosynthétique pour la cure de hernies ventrales de patients co-morbides et/ou récidivistes (3) L’élaboration d’un dispositif médical sous forme d’une collerette par la technologie de co-filage d’un polymère résorbable et de substances antibactériennes. Cette collerette péridentaire ou péri-implantaire, favoriserait la cicatrisation du tissu gingival et empêcherait la diffusion bactérienne sur le site de régénération osseuse et/ou ligamentaire (4) Le développement de méthodes et d’outils de quantification permettant d’analyser les résultats obtenus dans des modèles in-vitro et in-vivo après implantation des DM cités plus haut (5) La mise en place de méthode d’investigation chimique qualitative et quantitative de la transformation in situ des DM. Ce projet s’inscrit dans la logique industrielle amorcée par les entreprises de la région Rhône-Alpes pour le développement et la mise sur le marché de nouveaux dispositifs  médicaux à base de textile intelligents concurrentiels. De plus, il contribuera à l’émergence en France et notamment en Rhône-Alpes de fortes compétences  dans l’évaluation des dispositifs médicaux pour les tissus mous pouvant prétendre à une dimension européenne.

Financeurs :  région Rhône alpes, Fond unique interministériels, Grand Lyon